mardi 2 octobre 2018

TAPIS ROUGE POUR LES PATRONS

  La presse du 29 septembre 2018 s'est fait l'écho de l'enthousiasme des dirigeants de l'Agglomération-Droite et PS confondus-après l'annonce de la reprise des anciens locaux de Chaffoteaux par l'entreprise E-Loft.
  Et comme de bien entendu les voilà déjà prêts à subventionner ces "entrepreneurs" : 2500€ par création d'emplois, 100 000€ pour toute nouvelle installation. Qui dit mieux !
  Personne n'a oublié le gâchis social et humain provoqué par la fermeture de Chaffoteaux aux mains d'actionnaires avides.
  Eh bien, si les patrons ont confiance dans leur système, qu'ils se débrouillent entre eux.
  L'argent public, l'argent de nos impôts doit servir aux services publics. A améliorer par exemple l'état des routes, des écoles ou dans le domaine de la santé mais pas à permettre de gonfler leur compte en banque.

jeudi 30 août 2018

1 AN et DEMI DE MACRONISME : POLITIQUE POURRIE ET PROVOCATIONS

  Avec toujours le même mépris anti-ouvrier qui le caractérise, Macron a déclaré :" On met un pognon de dingue dans les minimas sociaux et les pauvres ne s'en sortent pas."
  Quand son gouvernement déverse des milliards d'euros au profit du patronat, il trouve ça normal. Ilo est dans son rôle de président de la bourgeoisie. Résultat : les actionnaires n'ont jamais été autant choyés et les milliardaires sont toujours plus riches.
  Entre le CICE, le crédit d'impôt versé aux entreprises et le pacte de responsabilité, plus de 150 milliards de fonds publics ont atterri dans les poches patronales, sans aucun contrôle et sans aucune incidence sur les créations d'emplois.
  La politique de Macron contribue à accroître les inégalités et les attaques contre les travailleurs vont continuer.
  Macron prétend que l'avenir de chacun dépend de ses choix personnels et que nous sommes dans une société du mérite.
  Mais depuis quand est-on libre du choix de son éducation, libre de travailler dans l'emploi souhaité et même libre de choisir sa retraite ?
  Dans cette société capitaliste, il n'y aura jamais d'égalité des chances. Dans l'emploi, la précarité explose avec la multiplication des CDD et des contrats courts. La réforme des retraites oblige bien des travailleurs à différer leur départ faute de moyens suffisants.
  Le plan anti-pauvreté reporté en septembre a toutes les chances de ressembler aux autres mesures de Macron : Faire des économies sur la majorité de la population et tirer le monde du travail vers un appauvrissement général.
  Mais à trop tirer sur la ficelle, elle finira par casser.

Tribune politique parue dans la gazette de Ploufragan de septembre 2018.

mercredi 11 juillet 2018

SOLIDARITE AVEC JIMMY : NON A SON LICENCIEMENT

  Jimmy, jeune militant de la CGT du magasin Carrefour de Langueux a été licencié pour faute lourde après avoir participé avec ses collègues à une journée de grève en mars 2018 pour dénoncer la politique anti sociale du groupe de la grande distribution.
  A l'occasion de cette journée de grève, un emballage de sex toy avait été déposé sur le toit de la voiture du directeur du magasin.
  Le directeur avait très mal pris cette plaisanterie et a décidé de punir le coupable en engageant une procédure de licenciement brutale le 18 juin.
  Depuis cette date, plusieurs actions pour exiger la réintégration de ce militant ont été organisées dans le magasin. Des pétitions ont été signées par des centaines d'usagers du magasin. Les militants CGT du magasin ont sollicité  les soutien les plus larges. Notre camarade Nathalie ARTHAUD a apporté le sien avec un communiqué au nom de LUTTE OUVRIERE qui dénonce la politique d'attaques incessantes de la direction de Carrefour à l'encontre des travailleurs et des militants combatifs.
  La direction locale espérait sans doute que son méfait engagé à la veille des vacances à l'encontre d'un jeune ouvrier combatif passerait sans réaction. Et bien c'est raté !
  La mobilisation et la solidarité au côté de Jimmy continue et se développe. Un gage que les mauvais coups des patrons ne passent vraiment pas.

mercredi 11 avril 2018

IMPOTS LOCAUX, TAUX IDENTIQUES MAIS IMPOTS EN HAUSSE

  La part communale des impôts locaux a été soumis au vote des conseillers municipaux mardi 10 avril 2018. Le même taux qu'en 2017 a été retenu. Pour autant, les impôts locaux augmenteront bel et bien puisqu' à l'Agglomération Briochine, la taxe sur les ordures ménagères va augmenter sérieusement de près de 10€ par foyer fiscal. Et cela, au moment où est annoncé que les tournées de ramassage des ordures pourraient être diminuées. Payer plus pour moins de services : Ca s'appelle faire les poches des usagers-contribuables.

vendredi 30 mars 2018

LUTTE OUVRIERE A PLOUFRAGAN

   Les militants de LUTTE OUVRIERE seront présents sur la place du marché de PLOUFRAGAN
   Samedi 31 mars 2018, de 10h à midi pour y défendre leur programme politique à l'heure où Macron et son gouvernement ont lancé une offensive de grande ampleur contre le monde du travail.
                                                --------------------------------------------
   Une réunion sur Mai 68 se tiendra mercredi 4 avril à 20h petite salle de Robien à Saint Brieuc.